Quitterie Ithurbide

Descriptif du projet



 

 

Emission "CQFD" du 17.09.2013 sur la RTS la 1ère


 
English version

Peintures en 3D en céramique pour malvoyants et non-voyants

Le projet vise à lutter contre l’exclusion des personnes en situation d’ handicap visuel en leur permettant de découvrir par le toucher des œuvres picturales, interprétées en 3D et présentées aux cotés des originaux dans les musées. Ils peuvent ainsi appréhender un tableau de façon autonome et découvrir à leur manière, les peintres exposés. Dépassant le stade de maquettes et s’inscrivant dans une démarche artistique contemporaine, ces interprétations sont des œuvres d’art à part entière avec une recherche d’esthétique tactile procurant des émotions comparables à celles ressenties devant une peinture.

L’interprétation et la réalisation d’œuvres en 3D en céramique ont fait l’objet de recherches depuis deux ans. La technique définitive a été mise au point au CERCCO, HEAD-Genève, entre 2011/2012. Elle permet de traduire au mieux : 1) la représentation de la peinture par le volume créé en terre cuite, 2) les caractéristiques des techniques picturales du peintre, par les émaux. La grande variété de ces derniers offre une multitude de textures qui tendent à suppléer à la couleur. La lumière est traduite par la matière. Le fait que ces interprétations soient monochromes leur conférent aussi un intérêt pour le grand public qui découvre une peinture sans couleur. Une large palette de styles peut être interprétée, de l’abstrait au figuratif.

Les échanges constants avec un public varié, en terme d’handicap visuel et en âge, démontrent le réel apport de ces peintures 3D. En effet, en juin 2012, la mise en situation de l’autoportrait de Van Gogh en 3D au Musée d’Orsay à côté de l’original a confirmé l’intérêt des personnes malvoyantes de disposer d’une œuvre à toucher pour compléter l’information visuelle manquante. Lors de discussions avec des personnes aveugles, nous avons abouti à la même conclusion, à savoir l’importance d’intégrer les peintures en 3D dans les salles des musées ouvertes à tous.

Le contact des personnes mal- ou non-voyantes avec différentes interprétations de peintures en 3D a fait l’objet d’une vidéo réalisée début 2013.

L’ensemble de ce travail a été présenté à l’Hôpital Ophtalmologique Jules-Gonin, à Lausanne, Suisse, de juin à novembre 2013. Des visites guidées, en présence de l’artiste, organisées entre autre par la Fédération Suisse des Aveugles section Romande, furent un enrichissement réciproque.

Un audio-guide, réalisé avec le concours de la Bibliothèque Sonore Romande, permet également à la personne non-voyante de découvrir de façon autonome les œuvres présentées.

Version française

Three-dimensional paintings for blind people

The aim of this project is to combat the exclusion of blind people from the world of art by allowing them through touch to discover famous paintings re-interpreted in 3 dimensions and placed in museums next to the original works. This approach to painting enables the visually impaired to discover individual works of art by themselves. More than just 3-D models, the reworking of these paintings in a contemporary way are works of art in themselves, the result of long artistic and tactile research, which offer an emotional experience equivalent to what sighted people feel when looking at a painting.

The interpretation in 3-D of these pieces and their realisation in clay is the fruit of an on-going process after the initial technique was perfected at Cercco HEAD- Geneva.

The priority of the work is to create a 3-D clay representation of a painting maintaining its technical characteristics with the use of glaze. Light is represented by the multitude of textures in the clay.

The monochromatic finish creates an effect that relates the work to contemporary art and a wide range of styles, from abstraction to figurative painting, can be explored.

These pieces have been tested by people of differents ages with various degrees of blindness. In June 2012, the 3-D version of Van Gogh’s autoportrait was placed next to the original painting in the Musée d’Orsay and confirmed the interest of the visually handicapped to complete and fill in the missing details.

In 2013, a documentary was made of visually handicaped people discovering the work and expressing their experiences.

In the future, a selection of paintings will be chosen in colaboration with a museum to create a contemporary exhibition of work in 3-D. The criteria for the choice of these paintings will be both the technical possibility of creating sufficient tactile relief and the artistic coherence of the exibition as a whole.

Another goal of this project is to allow blind people to share their experience with sighted members of their family and friends.

In addition, the re-interpretation of particular paintings in this way is an exellent learning tool for anyone interested in teaching and discovering art in a new, contemporary way.

This body of work was exhibited at the Ophthalmic Hospital, in Lausanne, Switzerland, from June to November 2013.